Cyclades : les meilleures choses à faire et voir dans cet archipel de la Grèce

Publié le : 22 février 202415 mins de lecture

Archipel de Grèce situé dans le sud de la mer Égée constitué de 250 îles donc 24 seulement sont habitées, les Cyclades forment un cercle imaginaire autour de l’île de Délos. Les îles grecques font partie des destinations touristiques les plus prisées – notamment pour leur histoire et la beauté de la mer, couleur indigo et des bâtiments d’un blanc éclatant -, mais quelles îles choisir ? Voici notre sélection des meilleures îles pour visiter les Cyclades.

 

  1. Grèce : à voir et à faire dans les Cyclades du Nord

 

  • Mykonos

Que faire aux Cyclades ? La fête, évidemment ! L’île de Mykonos, c’est un peu le Ibiza espagnol de la mer Égée. Les jeunes européens y affluent par millions pour faire la fête toute la nuit dans les clubs en lisière de mer, où officient les DJ du monde entier. Avec Ios, c’est la deuxième île la plus fêtarde des Cyclades, le paradis grec pour faire la fête. Attention toutefois : comme toute île hyper fréquentée, Mykonos promet des additions salées, surtout durant la haute saison estivale. Bien entendu, il n’y a pas que la musique et la boisson à Mykonos : de nombreuses balades et randonnées sont à faire dans le parc Marathi ou en montant à l’église Prophet Elias, au nord de l’île.

  • Délos

Délos est le site archéologique par excellence dans les Cyclades. Inhabitée en raison d’un climat trop hostile – trop de vent -, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 1990, et pour cause : c’était une île d’influence majeure durant l’Antiquité, lorsqu’elle était pourvue d’eau potable (l’île est aujourd’hui aride, mais les Grecs antiques recueillaient l’eau de pluie dans d’immenses citernes pour s’approvisionner). L’île est un musée archéologique à ciel ouvert, bien qu’elle soit très petite. Elle abrite en effet de nombreux sites antiques : le sanctuaire d’Apollon, les lions de Délos, la terrasse des dieux étrangers, la maison des dauphins, le stibadeion de Dionysos, le théâtre. Délos jouait un rôle religieux et commercial d’ampleur dans la région et y faire un tour vaut le coup d’œil en allant visiter les Cyclades.

  • Syros

Si elle fait partie des plus petites îles de l’archipel, Syros a pourtant été élue capitale des Cyclades. Avec une densité de population supérieure à toutes ses voisines, elle flotte là sur son grand rocher, splendide. Aux abords des quais, le tumulte de cette joli ville d’Ermoupolis prend d’ores et déjà le visiteur dans un tourbillon local. A Syros, l’accueil est chaleureux : du soleil qui vous accueille, aux mains que vous serrez, jusqu’au patrimoine que vous rencontrez, l’île a tendance à charmer quiconque passe ses portes.

Au fil des petites rues d’Ermoupolis, partez à la rencontre du style néo-classique qui habille Syros d’un certain caractère, au grès des maisons de maîtres et autres bâtiments. Son théâtre Apollon quant à lui, réplique en miniature de la Scala de Milan, vous attends juste derrière la place de l’hôtel de ville qui elle aussi, mérite son détour. A l’église Agios Nikolaos, descendez les petits escaliers pour une parenthèse baignade et farniente sur sa superbe plage.

  • Tinos

Plutôt dans l’ombre, Tinos jouit d’une certaine discrétion qui lui va bien. Et pour cause, vous ne verrez pas son nom faire écho chez les tours opérateurs, ni faire la Une des papiers glacés. Auparavant haut lieu de l’orthodoxie grecque, Tinos a souhaité préserver une certaine confidentialité qui finalement, lui sied à merveille.

A Tinos donc, c’est une certaine authenticité qui vous accueille : loin du tourisme de masse, la petite île n’est pas vraiment chaleureuse au premier abord, pourtant elle se distingue de loin pour les voyageurs en quête d’un peu de ruralité et de local. Île aux multiples merveilles, de Kardiana, à Volax, jusqu’à Panormos et Loutra elle héberge de superbes petits villages aux maisons blanches, eux-mêmes lovés dans de superbes paysages environnants, aussi arides que lunaires.

  • Andros

Que faire dans les Cyclades pour profiter d’un environnement luxuriant ? Reconnue comme île la plus fertile et la plus verdoyante de l’archipel, Andros est l’eldorado des randonneurs, d’abord parce qu’elle détient plus de 100 kilomètres de sentiers balisés mais aussi parce qu’en les empruntant, on y découvre des sources et autres points d’eau préservés pas les terres.

Le port de Gravio, Hora (la capitale de l’île) ou encore la station balnéaire Batsi jouissent quant à eux d’un patrimoine lui aussi riche en découverte : des musées aux vestiges vénitiens, en passant par les bâtiments néoclassiques et les tavernes locales… Tout un chacun dispose de ses propres trésors. Egalement réputée pour ses plages (sauvages ou aménagées), pensez à profiter du sable et des eaux cristallines d’Andros. Parmi elles, Giala, Fellos, Kypri, Psili ou encore Agios Petros !

 

  1. À lire en complément : Que voir en Grèce ?

    Grèce : à voir et à faire dans les Cyclades du Centre

 

  • Naxos

Naxos est la plus grande des îles des Cyclades. C’est aussi la plus fertile et la plus verte de la région. Elle est souvent boudée des visiteurs qui viennent visiter les Cyclades pour faire la fête ou admirer les couchers de soleil, mais elle a tout pour plaire : des plages paradisiaques de sable fin, plages où faire des activités aquatiques (kitesurf, planche à voile, snorkeling), un massif et point culminant des Cyclades avec le mont Zeus (1001 mètres), un arrière-pays charmant, des villages authentiques et populaires, carrières de marbre, pics vertigineux où faire de la randonnée… Ne pas rater la Portara et le temple d’Apollon, la ville de Chora et son château médiéval – le Kastro vénitien – et la cathédrale catholique. Le musée archéologique de Chora abrite des statues datant d’au moins 5 000 ans avant J-C ! On finira par les Kouros, le temple de Demeter à Gyroulas, et les plages (Agios Georgios, Agios Prokopios, Agia Ana, Plaka, Mikri Vigla).

  • Paros et Antiparos

Souvent élue coup de coeur des voyageurs qui visitent les Cyclades, Paros séduit par son charme grec. Du bleu, du blanc, des maisons à la chaux, de superbes petites plages, le port, et les petits villages qu’elle héberge comme Livadi et Alyki en font une perle de l’archipel. A Paros, vous apprécierez une certaine authenticité : les locaux sont chaleureux, les eaux cristallines, les plages paradisiaques et la vie à la fois tranquille et festive la nuit tombée. Si vous vous demandez que faire dans les Cyclades dans cette petite île, sachez que vous aurez de quoi occuper vos journées et soirées, qu’elles soient culturelles ou farniente. Partez à la découverte des petits villages de Syros pour y découvrir un patrimoine digne des plus belles cartes postales (dont Parikia sa capitale, ou encore le joli village de pêcheurs de Naoussa), flânez dans les ruelles et sortez des sentiers battus pour quelques randonnées dans les paysages comme le sentier des Byzantins.

  • Amorgos

Amorgos est l’île la plus orientale des Cyclades. Elle est très connue des randonneurs pour ses falaises escarpées, Amorgos étant relative à un caillou surgit au-dessus de la mer. Les Français représentent parfois plus de 75 % de ses visiteurs, tant elle est prisée par ces derniers. Cette île fut le lieu de tournage du film de L. Besson Le Grand Bleu en 1986. C’est peut-être ce film qui révéla au public de l’Hexagone le charme esthétique et insulaire d’Amorgos. L’avantage de cette île est aussi que la topographie escarpée interdit la constitution de plages en enfilades comme sur les autres îles des Cyclades. C’est la destination des amateurs de quiétude.

 

  1. Grèce : à voir et à faire dans les Cyclades de l’Ouest

 

  • Milos

Milos comporte une vaste sélection de plages paradisiaques et de criques enserrées dans leurs falaises. Milos est considérée comme l’une des plus belles îles grecques et des Cyclades. Pourtant, Milos suscite souvent la déception des voyageurs : cette île est exploitée depuis l’Antiquité et a subi l’industrialisation du 19ème siècle. Le vent et la mer y ont façonné un littoral accidenté, avec des parois de tuf blanc, des arches et des cavités vers Kleftiko, des rochers lunaires à Sarakiniko, des orgues basaltiques à Glaronissia. Au pied des falaises, on ne se lasse pas des teintes de bleu turquoise prises par la mer. Milos possède 75 plages dont les plus belles – selon nous – se trouvent à Sarakiniko, Firiplaka et Kleftiko. Les villages de Klima, Mantrakia et de Plaka – la capitale de l’île – viendront sublimer votre voyage pour visiter les Cyclades.

  • Sifnos

Encore un secret bien gardé des Cyclades ! Au même titre que Milos, Sifnos est la destination rêvée pour des vacances en famille. Et pour cause, l’île bénéficie d’un calme certain, loin du tourisme de masse. Ici, repos et tranquillité sont de mise : entre deux sessions farniente dans les quelques superbes plages que compte l’île (nous vous conseillons celle de Faros), on se plait à découvrir un patrimoine préservé et insolite au gré des petits villages tantôt médiévaux, tantôt cycladiques (Appollonia, Aghios Loukas, Artemonas, Katavati…), des chapelles, des habitations à la célèbre palette bleue et blanche et des ateliers de céramique. Egalement réputée pour son cadre de vie, Syros est saluée pour sa cuisine locale à coups d’huile d’olive, de céréales, de vin, de fromages, de fruits et de miel.

  • Sérifos

Plus sauvage, la superbe Sérifos est l’île pittoresque de l’archipel. Visiter les Cyclades en passant par ces terres, est une parenthèse parfaite si vous recherchez un pied à terre à l’abri des touristes. Après avoir vu Chora, sa capitale, et son petit port Livadi, sortez des sentiers battus pour découvrir le vrai visage de Sérifos qui jouit d’une beauté brute et nature. Choisissez une escale parmi les 72 plages et criques que compte l’île (Platis Gialos, Mesianou, Psili Ammos …) : souvent loin de tout et nécessitant un peu d’effort pour y accéder, les plages de Sérifos ont cette particularité de sembler hors du temps. Après avoir joué les Robinson, partez à la découverte des petites chapelles et autres merveilles architecturales dispersées un peu partout sur l’île, programmez des randonnées (notamment pour aller à White Cape) et découvrez la particularité de l’île : sa région minière située du côté de la station balnéaire Megalo Livadi.

 

  1. Grèce : à voir et à faire dans les Cyclades du Sud

 

  • Santorin

Santorin est incontestablement la plus connue des Cyclades. Les visiteurs y affluent par millions chaque année pour visiter les Cyclades, et ce n’est pas sans raison : d’énormes falaises brunes, rouges, ocres, surplombées de magnifiques petites maisons blanches enchevêtrées les unes sur les autres, regardant le bleu indigo éclatant de la mer. C’est la destination des couples à l’affût d’un voyage de noces ou d’un séjour romantique réussi. L’île est étirée autour d’une caldeira qui ensevelit, il y a 3 500 ans, l’une des civilisations les plus prospères de l’époque antique. À Santorin, on ne se lasse pas du flamboyant coucher de soleil depuis le village d’Oia, des chapelles et de leurs coupoles – paysage typique de la Grèce – mais le revers de la médaille ne tarde pas à se faire sentir : l’île est la plus touristique des Cyclades, et donc la plus chère.

  • Ios

Ios est prise d’assaut par les anglophones noctambules – parfois adolescents – qui viennent faire la fête. Hora en haute saison est à éviter si vous cherchez de la sérénité, mais c’est pourtant l’une des plus belles îles pour visiter les Cyclades. Car l’île possède encore de vastes zones inhabitées, très calmes, et d’autres où les locaux perpétuent un mode de vie traditionnel auprès de sublimes plages désertes. Un véritable paradis si vous vous demandez que faire aux Cyclades !

  • Folegandros

Entre Milos et Sikinos, Folégandros propose une expérience bien à elle. Visiter les Cyclades, c’est aussi passer par ce joyau hors du temps. Avec ses trois villages, ses 32 km², ses falaises escarpées, ses sentiers sinueux et ses magnifiques plages, Folégandros illustre un côté sauvage qui n’a pas de prix. Sa beauté naturelle et l’authenticité de son patrimoine vous feront certainement tomber sous le charme de celle que l’on appelle aussi « le caillou aride et escarpé ».

  • L’Île d’Anafi

L’Ile d’Anafi est une île aride de 37,5 km² où résident moins de 300 habitants ! Dépaysement garanti.

  • Les petites Cyclades

Les petites Cyclades forment un archipel de petites îles grecques au sud de Naxos entre les îles d’Ios et d’Amorgos. L’archipel est constitué de six îles principales : Iraklia, Schinoussa, Donoussa, Kato, Koufonissia et enfin Kéros. Aujourd’hui, seules Iraklia, Schinoussa, Donoussa et Koufonissia sont habitées.

 

 

 

Plan du site