Thaïlande : et si vous essayiez la randonnée ?

Publié le : 07 avril 20215 mins de lecture

La Thaïlande, outre les plages tropicales et les marchés ouverts, offre des alternatives de trekking intéressantes. Laissez le tourisme de masse derrière vous et découvrez ce pays intéressant, à partir de ses forêts. Mais la grande découverte sera surtout les minorités ethniques qui peuplent les montagnes et qui vous donneront un souvenir beaucoup plus authentique de la Thaïlande.

Faire du trekking en Thaïlande

La plupart des randonneurs en Thaïlande prévoient de passer la nuit chez l’habitant. C’est aussi un moyen d’avoir une expérience plus directe. Les itinéraires sont généralement des routes de terre. Le paysage est luxuriant et les couleurs vives. L’arrière-pays thaïlandais abrite également quelques espèces animales intéressantes, du charme familier, des singes gibbeux aux léopards extrêmement rares et même des tigres asiatiques encore plus uniques. Le plus grand risque lorsque vous décidez de faire un trekking en Thaïlande est de découvrir que beaucoup d’autres personnes, voire des groupes, ont eu la même idée que vous. Il est donc important de bien planifier vos itinéraires et de contacter des agences sérieuses et expérimentées qui vous conseilleront sur les destinations les moins prisées, les plus authentiques et les plus adaptées à vos caractéristiques. Inutile d’ajouter que les randonnées dans la région de Chiang Mai sont les plus fréquentées par les touristes.

Quelle que soit la randonnée que vous choisissez, adressez-vous toujours à des agences fiables et structurées. Il sera indispensable d’avoir avec vous un guide pratique du territoire et de pouvoir intervenir en cas de besoin. Les guides peuvent également être d’excellents intermédiaires pour communiquer avec les communautés locales et pour mieux comprendre certains aspects culturels et pratiques.

La meilleure période pour faire du trekking en Thaïlande est d’octobre à mars, lorsque le temps devient plus sec. Décembre et janvier sont certainement les mois les plus populaires, où les températures ne dépassent pas 30°C. A partir du mois d’avril, les pluies et la température rendent le trekking très désagréable, voire impossible.

À lire en complément : Quelles sont les 12 meilleures choses à faire en Thaïlande?

Les précautions à prendre

En général, il n’y a pas de dangers majeurs à signaler. Vous devez certainement vous protéger des piqûres de moustiques avec des répulsifs et des moustiquaires appropriés pendant la nuit, surtout au début et à la fin de la saison des pluies. En cas de piqûres gênantes ou de fièvre, informez le guide. Le long de certains itinéraires, il sera fréquent d’être victime de sangsues : protégez-vous avec les chaussettes spéciales anti-sommeil ou acceptez-les pour ce qu’elles sont et enlevez-les manuellement, elles ne sont pas si mal ! Il y a toujours le risque de rencontrer des serpents venimeux. Normalement, ils n’attaquent pas s’ils ne se sentent pas menacés, donc la règle générale est de partir immédiatement. Dans tous les cas, il faut se fier au guide. Il est difficile de trouver en ligne des informations utiles sur le trekking en Thaïlande, sauf pour les circuits organisés. Vous trouverez des informations utiles sur le site http://www.trekthailand.net/, qui n’est plus mis à jour mais qui est toujours rempli de nouvelles et de détails qui ne seraient pas disponibles autrement. La section consacrée aux parcs nationaux est très bien faite et, pour chaque parc, les principales attractions touristiques et les informations pour la nuitée sont répertoriées.

Le site https://www.thainationalparks.com/ est une excellente source d’information. Malgré son nom, ce n’est pas un site officiel mais il est bien fait et vaut la peine d’être utilisé.

Une note importante : certaines agences combinent le trekking avec une course sur le dos d’un éléphant. Aussi suggestif que cela puisse paraître, il s’agit souvent d’éléphants maltraités pour l’utilisation et la consommation du tourisme de masse. Normalement, les agences proposent des itinéraires de marche alternatifs pour ceux qui ne sont pas intéressés.

À parcourir aussi : Le guide complet de Songkran en Thaïlande

Plan du site