Les 22 choses incontournables à voir au Japon

Vous avez décidé de vous rendre au Japon et vous êtes maintenant confronté à la phase de planification de votre voyage ? On ne va pas vous mentir, décider de ce qu’il faut voir au Japon peut être une véritable odyssée, car c’est un pays de contrastes avec des coins infinis qui méritent d’être connus. C’est pourquoi nous aurons toujours le sentiment qu’il reste des choses à voir.

  1. Le sanctuaire Fushimi Inari à Kyoto

Le sanctuaire de Fushimi Inari enchante les habitants et les touristes, devenant l’un des sanctuaires les plus populaires du Japon après son apparition dans le film Mémoires d’une Geisha. Ses origines remontent au 8e siècle, ce qui en fait l’un des plus anciens sanctuaires du pays. Formé par un chemin sans fin de torii rouges et situé dans un cadre naturel idyllique, le sanctuaire de Fushimi Inari possède une beauté particulière et unique. Pour pouvoir en profiter sans être dérangé par le grand nombre de touristes, on vous recommande de vous y rendre tôt le matin ou en fin d’après-midi, ainsi que de marcher le plus possible sur la colline, loin des zones les plus fréquentées.

  1. Le sanctuaire d’Itsukushima à Miyajima

Le grand torii flottant du sanctuaire d’Itsukushima est la principale attraction touristique de l’île de Miyajima. Sa particularité réside dans le fait qu’il est construit sur l’eau de la mer intérieure de Seto, et se distingue par le fait qu’il est l’un des plus beaux et des mieux conservés des sanctuaires shintos à voir au Japon ; c’est pourquoi il a été déclaré site du patrimoine mondial !

  1. La forêt de bambous à Arashiyama

Arashiyama est une région qui se trouve un peu à l’écart du centre de Kyoto, qui attire l’attention des touristes grâce à sa forêt de bambous magique. Elle compte environ 50 variétés différentes qui atteignent jusqu’à 20 mètres de haut. Se laisser envelopper par les différentes teintes illuminées par le soleil et balancées par le vent est une expérience à ne pas manquer.

  1. Le village de Shirakawago et ses maisons

Traversé par la rivière Shogawa et entouré d’incroyables montagnes, Shirakawago est un village historique déclaré patrimoine mondial de l’UNESCO, caractérisé principalement par ses maisons typiques de style gassho-zukuri aux toits triangulaires, en chaume et en pente. Certains d’entre eux ont plus de 250 ans. Une expérience inoubliable ! Vous pouvez également en profiter pour visiter Takayama, un autre des villages des Alpes japonaises à voir au Japon.

  1. Le sanctuaire Toshogu à Nikko

Tant pour l’enclave naturelle où il se trouve que pour sa beauté propre, le sanctuaire Toshogu mérite de figurer dans cette sélection de lieux incontournables à voir au Japon. Situé dans la belle ville de Nikko, le sanctuaire abrite le mausolée du premier shogun Tokugawa.

Son principal attrait réside dans sa décoration ostentatoire, où les images bouddhistes et shintoïstes se mêlent dans une explosion de couleurs et de luminosité. Un spectacle visuel à ne pas manquer.

  1. Le temple Kiyomizudera à Kyoto

Il s’agit d’un ensemble de temples et d’enceintes religieuses déclarés patrimoine mondial dont la fondation remonte à 778. Sa situation géographique, juste dans les collines à l’est de Kyoto et à côté de la cascade d’Otowa (l’eau est considérée comme sacrée et curative), explique son nom, qui peut être traduit littéralement en anglais par “water temple”. Son image est l’une des plus emblématiques de Kyoto, et son immense balcon offre certaines des vues les plus spectaculaires de la ville. En outre, à la sortie du temple, tous ceux qui sont à la recherche de l’amour peuvent se lancer un défi en essayant de parcourir à l’aveugle l’espace entre deux pierres ; s’ils y parviennent, leurs chances de trouver l’âme sœur seront plus grandes.

  1. Château de Himeji

Après avoir passé quelques années dans un état de remodelage, le château de Himeji est à nouveau ouvert au public, avec une apparence améliorée qui rend son nom de famille, White Crane, plus significatif que jamais. Il s’agit sans aucun doute de l’un des châteaux les plus beaux et les plus impressionnants du Japon, ce qui lui vaut d’être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. À l’intérieur du château, vous trouverez des reconstitutions soignées des pièces de l’époque et des expositions d’objets originaux, tandis qu’à l’extérieur, vous pourrez profiter des jardins de Kokoen.

  1. Le quartier de Shinsekai à Osaka

De nombreux touristes choisissent (à tort, à notre avis) de ne pas inclure la ville d’Osaka dans leur itinéraire au Japon. Cependant, il s’agit d’une destination tout à fait unique lorsque l’on se demande ce qu’il faut voir au Japon, et elle est connue comme “la cuisine du Japon”, où l’on peut déguster de la bonne nourriture et de la bière. L’atmosphère à Osaka est plus festive que dans les autres villes du Japon.

  1. Le temple Kinkakuji à Kyoto

Également connu sous le nom de “Pavillon d’or” ou “Pavillon doré”, le temple Kinkakuji est l’une des images les plus emblématiques de Kyoto, un symbole de la ville japonaise. Son caractère spectaculaire réside principalement dans le fait que les murs des deuxièmes et troisièmes étages sont recouverts de feuilles d’or.

  1. Le parc du mémorial de la paix d’Hiroshima

La dixième des suggestions sur ce qu’il faut voir au Japon est aussi difficile émotionnellement que nécessaire. Le parc du mémorial de la paix s’étend sur 122 000 mètres carrés et est dédié à toutes les victimes de la bombe nucléaire larguée sur Hiroshima pendant la Seconde Guerre mondiale.

  1. La rue Takeshita en Harajuku (Tokyo)

Il s’agit de la principale rue piétonne du quartier d’Harajuku à Tokyo, ainsi que du point de rencontre de nombreuses cultures urbaines, notamment la mode kawaii, caractérisée par une attitude enfantine poussée à l’extrême. Les week-ends, une autre des modes les plus caractéristiques de la ville est à l’honneur : le cosplay, qui consiste à porter les costumes de personnages célèbres, qu’ils soient issus de jeux vidéo, de mangas ou d’anime.

  1. Shibuya Crossing à Tokyo

Le croisement de Shibuya est sans doute l’une des images les plus emblématiques et internationales de la capitale urbaine du pays. Un carrefour animé qui, un jour de semaine, peut enregistrer des niveaux aussi élevés de trafic piétonnier (on parle de millions de personnes) est devenu le carrefour le plus fréquenté du monde.

  1. Le quartier électronique d’Akihabara (Tokyo)

Akihabara est l’un des quartiers les plus connus à l’échelle internationale au Japon et, en fait, il a gagné le surnom de capitale des “geeks”. La raison ? Son offre énorme de technologies de pointe, de jeux vidéo, d’anime, de manga et bien d’autres choses encore.

  1. Le musée Ghibli dans la banlieue de Tokyo

Le Studio Ghibli est la société de production japonaise par excellence, puisqu’avec ses animations, elle a réussi à conquérir le cœur des spectateurs orientaux et occidentaux. Par conséquent, il devient un incontournable au Japon pour tous ceux qui ont apprécié leurs films, aussi renommés que « Mon voisin Totoro ou Spirited Away ». Le musée comprend des expositions permanentes qui présentent les techniques et les outils utilisés pour la production de ses films, ainsi que la projection d’un court-métrage exclusif, disponible uniquement au musée.

  1. L’ancien quartier de Gion à Kyoto

Et, dans notre liste de ce qu’il faut voir au Japon, vient la zone du quartier de Gion, située au cœur de Kyoto, qui peut être considérée pratiquement comme un musée à ciel ouvert capable de transporter ses passants dans le Japon le plus traditionnel. Le long de ses rues étroites et charmantes, vous trouverez une grande variété de restaurants, de boutiques d’artisanat et de maisons de thé authentiques.

  1. Dotonbori : futurisme et gastronomie à Osaka

Dotonbori est l’un des quartiers les plus amusants à voir à Osaka (et probablement dans tout le pays). Elle vaut particulièrement la peine d’être visitée à la nuit tombée : ses bâtiments étranges, qui ont inspiré les décors du film Blade Runner, sont illuminés par des néons qui fascinent tous les visiteurs. L’endroit idéal pour les amoureux de la technologie et du monde futuriste qui se demandent ce qu’il faut voir au Japon.

  1. Les vues du Mont Fuji

Le mont Fuji est la plus haute montagne à voir au Japon (avec une hauteur totale de 3 776 mètres), et a été déclaré site du patrimoine mondial en 2013. C’est l’une des images les plus emblématiques du pays. Sa forme conique et son sommet enneigé attirent inévitablement tous les regards avec une aura magique.

  1. Aokigahara : la forêt des suicides

Aokigahara, plus connue sous le nom de “forêt des suicides”, est un espace naturel dont la beauté a été reléguée au second plan en raison des épisodes macabres qui ont marqué son histoire et lui ont donné ce surnom populaire. La visite du parc est une expérience pour les plus courageux, et c’est pourquoi on a décidé de l’inclure dans la liste de choses à voir au Japon. Ses 35 hectares sont situés dans la préfecture de Yamanashi, à une centaine de kilomètres du centre de Tokyo et au pied du mont Fuji. Si vous décidez de la visiter, vous entrerez dans un univers où règne un silence absolu, et en pénétrant dans ses forêts les plus sombres, vous serez envahi par un sentiment écrasant, qui sera encouragé par les nombreuses affiches dans lesquelles on tente de persuader tous ces désespérés qui viennent dans la forêt dans le but de se suicider ?

  1. Le Grand Bouddha de Kamakura

Kamakura est une ville côtière autrefois considérée comme la capitale militaire du Japon. Elle est donc étroitement liée à la culture des samouraïs, tout en étant l’un des lieux d’origine du bouddhisme zen. Tout cela semble une raison suffisante pour l’inclure dans votre itinéraire de ce qu’il faut voir au Japon, non ? Sa principale attraction touristique est l’immense statue du Bouddha Amida qui, avec ses proportions colossales atteignant 13,35 mètres de hauteur et pesant 93 tonnes, est le deuxième plus grand Bouddha du pays.

  1. Le parc de Nara et ses cerfs

Le parc de Nara (généralement inclus dans une excursion d’une journée ou même d’une demi-journée au départ de Kyoto) est principalement connu pour ses adorables cerfs. Mais ne vous laissez pas tromper par leur apparente gentillesse : certains d’entre eux vous poursuivront tant que vous leur donnerez quelque chose à manger ! Un endroit parfait pour les amoureux des animaux qui se demandent ce qu’il faut voir au Japon.

  1. Temple Senso-ji à Asakusa

Selon la légende, en l’an 628, deux frères pêcheurs ont trouvé une statue de Kannon, la déesse de la miséricorde. Malgré leurs tentatives répétées de la remettre dans la rivière, ils sont revenus la pêcher encore et encore, ils l’ont donc considérée comme un dessin sacré et l’ont donc ramenée chez eux et ont érigé le temple Senso-Ji, dont la construction s’est achevée en l’an 645, ce qui en fait le plus ancien temple de Tokyo. Que ce soit pour son histoire millénaire ou pour le merveilleux spectacle visuel qu’il représente, ce temple est un incontournable lorsqu’on se demande quoi voir au Japon.

Probablement le temple le plus photographié du Japon, ce lieu merveilleux comporte plusieurs bâtiments construits sur ordre du shogun Tokigawa, dont plusieurs sanctuaires, deux entrées magiques et impressionnantes, une pagode à cinq étages qui sert de cimetière et l’impressionnant bâtiment principal. Bien que la majeure partie du temple que vous voyez aujourd’hui soit une reconstruction, due aux bombardements incessants de la Seconde Guerre mondiale, certains éléments de l’époque impériale subsistent encore et sa reconstruction est un symbole de paix et de renaissance de la culture japonaise.

  1. Château d’Osaka

Situé dans l’impressionnante ville d’Osaka, vient s’ajouter à cette liste de ce qu’il faut voir au Japon, le légendaire château d’Osaka, un bâtiment monumental qui n’est pas seulement une superbe œuvre d’art pour nourrir l’œil, mais qui revêt également une énorme importance historique, puisqu’il a joué un rôle clé lors de l’unification du Japon au XVIe siècle. Sa construction a commencé en 1583, depuis lors elle a survécu à des sièges et des incendies, sa seule reconstruction a eu lieu en 1931 et, malgré tout, elle est l’une des survivantes des bombardements de la Seconde Guerre mondiale.