L’archipel du Cap-Vert : un joyau d’Afrique dans l’océan Atlantique

Voyager au Cap-Vert, c’est découvrir un morceau d’Afrique au milieu de l’océan Atlantique. Cette destination regorge de paysages curieux et de plages attrayantes. En plus des endroits qui attirent une foule de touristes à la recherche de sable et de soleil, le Cap-Vert renferme beaucoup plus d’attractions, même si le pays n’est pas vraiment vert à cause d’une végétation non-abondante. Toutefois, le prolongement d’un pays voisin, notamment le Sénégal qui éclabousse la mer d’une douzaine d’îles uniques, en fait une région pleine de charme.

Rencontrer des habitants accueillants

Ce qui vous conquiert le plus lors des voyages sur cet archipel, ce sont les habitants, leur façon d’être, leur gentillesse, leur simplicité, leur rire et leur mélange. Il s’agit d’une ancienne colonie portugaise pleine de mulâtres. La majorité de ces habitants ont un corps sans pareil magnifiquement sculptés, un résultat de ce curieux mélange européen et africain et d’une vie tranquille dans un lieu bercé par le vent et la mer. Il se peut également que leurs maillots de football de l’équipe européenne, leur grande culture et leur attention sur les voyageurs les rendent encore plus proches et pleins d’humanité.

Explorer les îles de Sal et de Santiago et la ville de Santa Maria

La découverte lors d’un voyage au Cap-Vert commence habituellement par la visite de l’île de Sal. Effectivement, elle abrite non seulement l’aéroport international, mais compte également de nombreux centres de villégiature et d’immenses plages de sable doré. Les grands hôtels coexistent avec d’autres hébergements plus modestes, mais accueillants. Par ailleurs, la ville de Santa María est charmante, avec ces images presque irréelles qui semblent tirées d’une carte postale. On y trouve des maisons peintes dans toutes sortes de couleurs extravagantes, du rose au vert. En outre, c’est un paradis pour le surf, car le vent ne manque jamais.

Sur l’île de Santiago, Cidade Velha, qui est la plus ancienne ville, est un incontournable. Colomb et Vasco de Gama ont traversés cette enclave chargée d’histoire. Celle-ci a été le premier endroit de l’archipel à être habité par des Européens. Elle est également le point de référence pour la vente d’esclaves. C’est également sur cette île que se trouve la capitale du pays, appelée Praia, qui est la zone la plus peuplée du Cap-Vert. On y aperçoit des bâtiments historiques intéressants, comme le palais présidentiel du XIXe siècle.

Visiter les îles de Sao Vicente et de Fogo et ville de Boa Vista

Si vous vous déplacez sur l’île de Sao Vicente, vous trouverez Mindelo, la deuxième plus grande ville, et probablement la plus animée de l’archipel. Elle possède des bâtiments, des marchés coloniaux ainsi que beaucoup de bars et de boîtes de nuit. À part cela, la bibliothèque municipale, le Palácio do Povo et l’école Jorge Brabosa sont quelques-unes des visites marquantes au sein d’une architecture très particulière. Cette île, qui dispose également d’un aéroport et de bonnes liaisons par bateau, est l’une des plus attrayantes en raison de son paysage montagneux.

Si vous voulez effectuer un tourisme actif ou de la randonnée, par exemple, l’île de Fogo et son parc naturel est plus que recommandé. D’origine volcanique et dotée de plus de végétation que d’autres, elle a des coins qui méritent d’être filmés.

Boa Vista mérite également une visite, car la ville de Sal Rei est en train de devenir la capitale gastronomique du pays. À titre d’informations, l’influence de la cuisine portugaise et les ingrédients africains indigènes offrent des plats incroyables. La cuisine est principalement réalisée à base de poisson et de fruits de mer. Toutefois, on peut aussi apprécier d’autres plats hors du commun les soupes riches. S’il faut citer une recette, le “gâteau avec le diable à l’intérieur” est certainement la plus originale. Il contient du thon frais, de l’oignon et des tomates, puis le tout est servi dans une pâte de pommes de terre et de maïs.

Pourquoi faire un voyage au Cap-Vert ?

Chaque coin de ce pays a son charme. De l’île de Maio, presque un désert, à l’île de Santo Antao, une véritable beauté tropicale. Visiter ses villages et se rapprocher de sa culture et de ses coutumes sont un plaisir à la portée de tout visiteur, qui trouvera les portes ouvertes.

En outre, le climat du Cap-Vert est sec et chaud, mais très agréable, car il est au milieu de la mer. En effet, il est bon de la visiter à tout moment, même si c’est en été qu’elle se remplit de touristes qui arrivent en nombre croissant, avides de découvrir ses charmes.

Il existe un mot très capverdien qui résume très bien le pays : “morabeza”. Pour les habitants, c’est un mélange de concepts tels que la beauté, la paix intérieure et la joie de vivre. Cela gardera le touriste. En bref, le Cap-Vert est un paradis de “morabeza” qui vaut la peine d’être revisité après un premier voyage.